Soft skills
Comment valoriser ses soft skills lors d’un recrutement ?

Esprit d’équipe, fiabilité ou encore autonomie : quelle que soit votre profession, vous avez forcément développé des aptitudes comportementales qui pourront faire la différence lors d’entretiens d’embauche. Mais comment valoriser ces soft skills ? Voici nos conseils.

Les compétences comportementales, un outil de recrutement

Les soft skills, ce sont un ensemble de compétences comportementales telles que la capacité d’écoute, l'esprit d'équipe, la créativité, le sens du service ou encore la capacité de synthèse. Elles sont aujourd’hui aussi importantes dans le processus d’entretien d’embauche que les plus connues hard skills ou compétences dures, c’est à dire l’ensemble des aptitudes techniques que l’on apprend soit en formation soit lors de ses expériences.

Pour l’entreprise, évaluer les capacités émotionnelles d’un futur collaborateur permet de mieux le connaître, de lui confier plus facilement des missions appropriées, des objectifs réalistes, mais aussi de bien l'accompagner dans la gestion de sa carrière. C’est également l’occasion pour l’employeur de repérer les profils atypiques et d’éviter l’effet de « clonage » qui pèse trop souvent sur le potentiel de créativité, de développement et d’harmonie du travail d’équipe dans l’entreprise.

>> A lire également Comment réaliser un CV efficace ?

Une étude menée conjointement par Michael Page et Cadre Emploi (1) révèle que 31% des cadres utilisent davantage leurs soft skills que leurs compétences techniques. Les trois compétences que pensent le plus avoir les cadres sont l’écoute, l’autonomie et l’esprit d’équipe. On apprend par ailleurs dans cette étude que 62% des recruteurs se disent prêts à recruter un collaborateur principalement sur la base de ses soft skills ! Mais alors quelles sont les aptitudes qui sont les plus recherchées ? Une enquête réalisée par Linkedin (2) nous donnent quelques éléments de réponse : créativité, persuasion, collaboration, adaptabilité et intelligence émotionnelle sont les aptitudes les plus recherchées.

Connaitre et valoriser ses propres soft skills

  • - Entretiens collectifs pour évaluer votre capacité à travailler en groupe
  • - Tests de logique pour observer vos capacités en résolution de problèmes,
  • - Mises en situation pour votre créativité,
  • - Quiz de personnalité pour mesures intelligence émotionnelle...

Autant d’exercice que peuvent vous soumettre les employeurs lors du processus de recrutement afin de mesurer vos soft skills. Ces évaluations ne nécessitent pas de préparation particulière étant donné qu’elles visent à mieux connaitre votre personnalité, alors un seul mot d’ordre : soyez vous-même lors des entretiens et tests de recrutement pour promouvoir vos compétences propres... et sortir votre épingle du jeu !

Pour cela, vous devez avoir réalisé en amont un véritable travail sur vous-même afin de connaitre vos atouts. Il vous faudra ensuite réussir à les verbaliser et les prouver par des situations vécues, des expériences lors desquelles vous avez dû vous montrer particulièrement empathique, audacieux ou encore motivant. Par exemple si vous occupez un poste de commercial, n’hésitez pas à mettre en avant votre force de persuasion ainsi que votre résistance au stress.

>> A lire également Comment se préparer à un entretien d’embauche ?

Agnès Bardel, Consultante sur le bureau de Lille, 3 ans d’ancienneté

« Aujourd’hui, les entreprises attachent de plus en plus d’importance aux soft skills des candidats, les compétences techniques ne suffisent plus. Identifier les soft skills ne se fait pas à la lecture d’un CV, mais au travers d’un entretien de personnalité complet avec des mises en situation et des tests de personnalité.

Mettre en avant ses soft skills est souvent négligé par les candidats, et pourtant c’est crucial pour réussir un entretien ! Pour cela, en amont de l’entretien, je recommande aux candidats de se remémorer leur vécu professionnel, d’être capable de citer des réalisations concrètes qui illustrent leur personnalité. Ces exemples mettront en avant leur leadership, sens du collectif, esprit d’initiative ou encore créativité. Et bien souvent, ce sont ces soft-skills, et non les compétences techniques, qui départagent les derniers candidats à l’issue d’un processus de recrutement. »

Maintenant que vous êtes à l’aise avec les soft skills, rendez-vous sur notre site pour les éprouver et découvrir nos offres d’emploi !

(1) Avril 2019 – Michael Page et Cadre Emploi - Etude menée auprès de 1641 répondants

(2) Janvier 2019 - Linkedin Learning - The most in-demand skills were determined by looking at skills that are in high demand relative to their supply. Demand is measured by identifying the skills listed on the LinkedIn profiles of people who are getting hired at the highest rates. Only cities with 100,000 LinkedIn members were included in this evaluation.

Conseils pratiques
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image