Les nouvelles aides à l’embauche de jeunes cadres

  • 05/10/2020
  • 09:30
Mot-clé :

Le gouvernement a annoncé des mesures d’aide à l’embauche pour les jeunes de 15 à 26 ans mais aussi des mesures de soutien liées à l’alternance.

homme sur pc

La période post-covid étant lourde d’enjeux pour les établissements de santé, les entreprises et plus largement le monde de l’emploi, ces mesures devraient soulager les jeunes cadres en recherche de poste et les structures qui recrutent.

1. Des aides financières pour l’embauche de jeunes cadres

L’essentiel : Entérinées par le décret 2020-982 du 5 août 2020, les aides peuvent aller jusqu’à 4 000 € pour l’embauche d’un jeune cadre.

A retenir, cela concerne :

  • Les jeunes de moins de 26 ans
  • Les embauches en CDD ou CDI d’au moins 3 mois
  • Le cadre doit être rémunéré jusqu’à 2 fois le montant du SMIC maximum
  • Votre établissement de santé ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique depuis le 1er janvier 2020
  • Votre demande doit être réalisée dans les 4 mois suivants l’embauche via la plateforme Agence de services et de paiement de l’Etat
  • Cette aide est accessible pour les embauches réalisées jusqu’au 31 janvier 2021

A noter, le site Les-aides.fr précise “Lorsque le salarié précédemment lié à l'employeur par un CDD ayant ouvert droit à l'aide conclut, avant le 31 janvier 2021, un CDI ou un CDD d'une durée d'au moins trois mois, l'employeur continue à bénéficier de l'aide, même si le salarié a dépassé l'âge défini au cours du précédent contrat.”

Ayez cependant en tête que cette aide n’est pas cumulable avec une autre aide de l’Etat à l’insertion, l’accès ou au retour à l’emploi déjà transmise pour le salarié concerné. Le rythme de versement de l’aide est trimestriel.

>> Plus d’informations sur la page dédiée au plan #1jeune1solution du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

2. Les aides liées à l’alternance : entre 5 000 € et 8 000 € par an selon les conditions

L’essentiel : Des aides ont été mises en place le 24 août dernier à destination des contrats d’alternance dans le cadre du décret n°2020-1085, il s’agit de : Une prime de 5 000 € par an pour l’embauche d’un alternant de moins de 18 ans. Une prime de 8 000 € par an pour l’embauche d’un alternant majeur.

A retenir, cela concerne :

  • Les contrats d’apprentissage
  • Mais aussi les contrats de professionnalisation, dès lors que l’alternant prépare un diplôme jusqu’au niveau master
  • Cela se fait sous condition de l’embauche d’un salarié en alternance au cours de la période allant du 1er juillet 2020 au 28 février 2021
  • Pour les établissements et entreprises d’au moins 250 salariés, l’aide est versée sous condition de s’engager à atteindre le seuil d’au moins 5% de salariés en alternance au 31 décembre 2020 (ou d’au moins 3 % si le nombre d’alternants dans l’entreprise présente une augmentation d’au moins 10 % par rapport à l’année précédente).

>> Plus d’informations sur la page dédiée au plan #1jeune1solution du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion