Adresse e-mail et/ou mot de passe non valide.  
  • Suivez nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur LinkedIn
  • Retrouvez-nous sur Viadeo
  • Suivez nous sur Twitter

Le recrutement affinitaire, quésaco ? 

Selon l’étude menée sur 200 entreprises par Daniel Goleman, psychologue américain, 60 % de l’évolution des résultats d’une entreprise sont dus aux compétences émotionnelles de ses employés. Un paramètre bien trop ignoré par le passé. Oui mais ça c’était avant le recrutement affinitaire ! Éclairage sur ce que cache cette nouvelle méthode de recrutement qui combine savoir-faire, savoir-être et sourcing des motivations.


Le recrutement affinitaire est une nouvelle façon de concevoir le recrutement en s’appuyant sur l’intelligence émotionnelle du candidat. Cette dernière telle qu’elle fut établie par Salovey et Mayer va au-delà du quotient émotionnel (en opposition au quotient intellectuel) et est « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres ».

Dans une démarche de recrutement, l’intelligence émotionnelle aide à faire correspondre au mieux les compétences et aspirations des candidats avec les besoins réels de l’entreprise qui recrute.

Si les compétences professionnelles/métiers restent fondamentales, le profil du candidat s’enrichie de l’essence même du moteur professionnel : ses motivations et désirs individuels (qu’on appelle également soft skills). En effet, c’est le savoir-faire et le savoir-être qui définissent les compétences d’un candidat, dont le levier n’est autre que la motivation. Le recrutement affinitaire vise donc à combiner ces différents paramètres pour identifier le meilleur profil pour un dit projet.

Si cette nouvelle méthode demande au recruteur une expertise plus poussée en termes de conseil pour son client, cela induit également un sourcing plus large et plus efficace. Si l’investissement de départ semble bien plus important, le retour sur celui-ci l’est tout autant ! Ainsi en mettant en œuvre une logique de matching, on diminue notamment le risque d’ « erreur de casting », tant du côté recruteur que recruté.

Si nous résumions en quelques mots, le recrutement affinitaire se pose comme une révolution dans le monde des RH alliant compétences et aspirations du candidat afin de mieux répondre aux besoins de l’entreprise.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour ensavoir plus sur leur utilisation, cliquez ici.