Adresse e-mail et/ou mot de passe non valide.  
  • Suivez nous sur Facebook
  • Retrouvez-nous sur LinkedIn
  • Retrouvez-nous sur Viadeo
  • Suivez nous sur Twitter

Plus d’employabilité, plus de compétitivité… Avec la formation, qu’est-ce qu’on gagne ?

La loi relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratisation sociale du 5 mars 2014 pousse l’employeur et le salarié à se rapprocher pour accorder la demande de formation avec les besoins de compétences de l’entreprise. Le point sur les plus-values que peuvent en attendre les deux parties.

« L’objectif de la réforme est de rendre chacun plus acteur, la mécanique d’entretiens qu’elle instaure aide les deux parties à se rapprocher et l’entreprise a toujours intérêt à faire en sorte que le collaborateur oriente sa demande vers une réponse à ses besoins », explique Gaël Salomon, directeur général d’Adecco Training.

Employabilité accrue et mieux-être au travail pour le collaborateur

Acquérir ou développer des compétences transverses, managériales ou techniques permet au collaborateur de se maintenir dans l’emploi dans un monde qui évolue très vite, où les parcours, à l’intérieur des entreprises ou entre les entreprises, sont plus courts. « La formation permet de s’adapter aux mutations de l’économie et de l’environnement de travail, et de se placer dans une logique d’évolution voire de plaisir », ajoute -il.

Un salarié qui se sent suffisamment armé pour réaliser la mission que l’entreprise lui confie limite son stress en effet. Accomplir les tâches qui lui incombent, avec les bonnes informations et les bons outils, à une époque où les technologies évoluent sans cesse, favorise son bien-être au travail. Un cercle vertueux s’amorce alors : comme il se sent plus compétent, en progrès, comme son métier devient plus accessible, il s’implique davantage. « Plus de mobilisation amène l’évolution et davantage de reconnaissance », souligne Gaël Salomon.

La formation permet en outre aux publics les moins qualifiées d’étoffer leur CV de certificats, qualifications et habilitations qu’ils n’avaient pas à la base. L’évolution professionnelle amène une plus-value opérationnelle mais renforce également l’estime de soi et crée là encore de l’engagement. De plus, quand elle adresse un groupe, la formation peut accroître le sens du collectif, plus particulièrement dans le cadre de dispositifs mis en place pour accompagner un changement.

Une entreprise plus agile et compétitive

Comme les collaborateurs, l‘entreprise doit rester dans la course et pour cela, faire preuve d’agilité. Elle doit créer les conditions de l’adéquation des compétences de ses équipes avec les besoins que font naître les évolutions de sa stratégie. La formation lui permet de maintenir ses collaborateurs au meilleur niveau de leurs compétences, ce qui contribue au maintien de sa compétitivité.

« La formation est une base de la GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences), elle permet à l’entreprise de gérer et d’anticiper l’évolution de son capital humain. L’entreprise professionnalise les compétences pour les faire correspondre à sa stratégie, cela concerne tout son fonctionnement et pas seulement sa relation au marché», conclut Gaël Salomon.

Sophie Girardeau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour ensavoir plus sur leur utilisation, cliquez ici.